Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Nature / Paysage / Eau

La réserve naturelle des îles du Cap Corse

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 juillet 2017

Le décret du 28 mars 2017 (format pdf - 183 ko - 20/07/2017) portant création de la réserve naturelle des îles du Cap Corse vient couronner une longue procédure débutée fin 2001.

Une réserve naturelle est un outil de protection à long terme d’espaces naturels et d’espèces faunistiques et floristiques à enjeux patrimoniaux forts. Le site protégé est délimité et encadré par une réglementation adaptée. Il bénéficie d’une gestion exercée par un organisme local, en concertation avec les acteurs du territoire.

{}

  Les acteurs du projet d’extension de la réserve naturelle des îles du Cap Corse

{}
Le classement de cette nouvelle réserve est le fruit d’une concertation entre les acteurs locaux qui ont œuvré dans le même sens. La Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement de Corse a mené les différentes étapes de la procédure, en lien avec l’Office de l’environnement de la Corse, en charge du contrôle de la gestion, et de l’administration des réserves naturelles en Corse depuis les lois de décentralisation de 2002.
L’Association Finocchiarola (composée du conseil départemental de la Haute-Corse, des communes de Rogliano, Ersa, Centuri, et Morsiglia, et du Conservatoire d’espaces naturels de Corse), le Conservatoire du littoral, ainsi que l’ensemble des socio-professionnels et des usagers ont montré leur intérêt et leur motivation pour le projet et apporté leur soutien technique tout au long de la procédure.
{}

  Les enjeux de la réserve naturelle des îles du Cap Corse

{}
La réserve naturelle des îles du Cap Corse résulte de l’extension de la réserve naturelle des îles Finocchiarola aux deux autres îles du Cap Corse : l’île de la Giraglia et l’île de Capense. Elle s’étend sur la partie terrestre et infralittorale des îles et couvre une superficie de 66,30 ha (voir carte). Trois communes sont concernées : Rogliano, Ersa et Centuri.

 

Les îles du Cap Corse

Le périmètre de la réserve comprend ainsi l’ensemble de la superficie terrestre des îles, et, changement important, la partie marine attenante. Cette réserve est incluse dans le périmètre du parc naturel marin du Cap Corse et de l’Agriate.

La valeur écologique des îlots est liée à leur caractère insulaire, l’isolement ayant permis le développement de variations génétiques ou la conservation de formes relictuelles (voir encart quelques chiffres). Les îlots constituent en effet des espaces singuliers, à la fois à l’abri des pressions anthropiques, des prédateurs terrestres et du dérangement, mais soumis à des conditions presque extrêmes (vents, tempêtes, atmosphère sursalée, sécheresse estivale, productivité trophique et ressources rares et irrégulières).

{}

  La réglementation (ce qui change)

{}
Le décret comprend des dispositions classiques visant à protéger le patrimoine naturel : il est ainsi interdit de porter atteinte ou de troubler les espèces présentes ou d’en introduire d’autres, d’abandonner des déchets, de troubler la tranquillité des lieux, de faire du feu.
Le campement et le bivouac sont également interdits.

L’exercice de la pêche professionnelle aux espèces pélagiques migratrices (pêche à la « tonnara ») est autorisé à moins de 10 mètres des côtes des îles de la Giraglia et de Capense, de mai à juillet. A cette exception près, toute autre activité de pêche est interdite à moins de 10 mètres des côtes de toutes les îles.

En règle générale, le débarquement, la circulation, le stationnement et le rassemblement des personnes et des véhicules à moteurs sont interdits en tout temps sur le territoire terrestre de la réserve naturelle, de même que l’approche à moins de 10 mètres des côtes. Au regard du maintien des activités traditionnelles et culturelles, Il est important de noter que les pêcheurs professionnels d’espèces pélagiques migratrices restent autorisés à débarquer sur les îles de Capense et de la Giraglia pour la mise en place et la dépose de leurs filets de pêche.

Le mouillage des embarcations est interdit à moins de 10 mètres des côtes de la Giraglia et de Capense, et dans tout le périmètre marin bordant les îles Finocchiarola.

Le survol de la réserve naturelle est interdit à une altitude inférieure à 300 mètres.

Le gestionnaire de la réserve naturelle, dans le cadre de ses missions, assure le suivi scientifique, la surveillance et l’entretien du territoire et veille au respect de la réglementation. Il rédige un plan de gestion.

L’Office de l’Environnement de la Corse prépare pour le compte de la Collectivité Territoriale de Corse les décisions qui consistent à nommer le gestionnaire de la réserve, instaurer, réunir et présider le comité consultatif (organe décisionnel de la réserve), le cas échéant un conseil scientifique. Si l’acte de classement de la réserve est un décret ministériel ces décisions sont prises avec l’accord du Préfet : c’est le cas pour la réserve des îles du Cap Corse.

{}

  Quelques chiffres

{}
66 hectares : la superficie de la réserve naturelle a été multipliée par 20
5 îlots autour du Cap Corse
Avec une partie marine, la réserve des îles du Cap Corse est une aire marine protégée
Importants trottoirs d’algues encroûtantes et herbiers marins entre 0 et 40 m de profondeur
3 espèces végétales terrestres remarquables : nananthée, frankenie pulvérulente, hymenolobe
Oiseaux marins : goéland d’audouin, faucon pèlerin, puffin cendré, cormoran huppé, martinet pâle, pigeon biset, chouette effraie…
Reptiles : phyllodactyle d’Europe et 2 sous-espèces de lézard tiliguerta propres aux îles (Finocchiarola et Giraglia)
1 monument historique classé (phare de la Giraglia), et un patrimoine culturel et historique considérable (tours génoises de Finocchiarola et de la Giraglia, vestiges d’une chapelle à Capense)


Télécharger :