Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Nature / Paysage / Eau

Réintroduction de 23 mouflons de Corse supplémentaires dans leur habitat naturel

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 29 novembre 2021

La population de mouflons en Corse est estimée à environ 1 000 à 1 100 individus. Elle se divise en deux sous-populations disjointes ; l’une au Sud dans le massif de Bavella (400 à 500 individus) et l’autre au nord au niveau du Monte Cintu (env 600 individus).

Dans le cadre du programme de conservation du Mouflon de Corse, espèce désormais protégée par arrêté ministériel du 01/03/2019, un premier relâcher de quinze individus issus de l’enclos d’élevage de Quenza du Parc Naturel Régional de Corse avait eu lieu le 21 octobre 2020 dans le massif de Cagna (2 femelles et 13 mâles) afin de créer un nouveau noyau de population en vue d’augmenter la souche de Bavella, en danger d’extinction.
Un second relâcher a été opéré le 15 octobre 2021 par le Syndicat mixte du Parc Naturel Régional de Corse pour renforcer ce nouveau noyau et rééquilibrer son sexe ratio. Ce sont 23 mouflons supplémentaires qui ont été lâchés dont 16 femelles et 7 mâles.

Le nouveau noyau de population comporte donc au total 38 individus (18 femelles et 20 mâles).

Lors de leur capture et avant le lâcher, tous les mouflons ont fait l’objet de prélèvements sanitaires, de mesures morpho-métriques et d’un marquage par puce électronique et par boucles d’oreilles pour l’identification à distance.
Une quinzaine de spécimens sont équipés de colliers GPS et/ou de VHF. Un dispositif de suivi est actuellement en place pour étudier le déplacement des animaux relâchés sur le massif de Cagna et leur bonne acclimatation.

La réussite de cette opération a été permise grâce à l’implication des différents acteurs concernés par le sujet (SMPNRC, OFB, ONF, OEC, DDTESPP, DREAL, DDT).

La DREAL apporte dans ce cadre, et d’une manière plus générale pour les différents projets qui œuvrent pour la conservation du mouflon de Corse, un soutien financier et un accompagnement technique et administratif.
Le coût total de l’opération de relâcher comprenant les analyses sanitaires, l’héliportage et les transmissions de données GPS pour 2 ans est de 17 208 €. L’État a contribué à cette opération portée par le SMPNRC à hauteur de 80 % pour un montant de 13 766 ,40€.

Un projet de Plan national d’actions pour l’espèce est également en cours de rédaction, porté par la DREAL et confié à l’OFB. Les retours d’expérience de ces lâchers y seront pris en considération.