Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Energie / Climat / Air
 

Hydroélectricité

 
 

Comment ça marche l’hydroélectricité?

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 juillet 2011 (modifié le 16 août 2017)

L’hydroélectricité, dite de lac

Un barrage est un obstacle dans l’écoulement naturel d’un cours d’eau. Il permet d’accumuler en très grandes quantités de l’eau, en formant un lac de retenue. La retenue est influencée par les pluies, la fonte des neiges… Ce type de barrages se situe généralement dans les régions de hautes et moyennes montagnes.

Pour produire de l’électricité, il suffit d’ouvrir une ou plusieurs vannes. L’eau est alors entraînée dans une conduite forcée (ou une galerie creusée dans la roche) qui mène directement à la centrale hydroélectrique en aval du barrage. La chute d’eau dans les conduites peuvent atteindre plusieurs centaines de mètres ; plus la hauteur de chute d’eau est grande, plus l’énergie produite sera importante. A la sortie de la conduite, la puissance de l’eau entraîne la rotation d’une ou plusieurs turbines, ce qui permet ensuite de transformer l’énergie mécanique en énergie électrique via un alternateur. Pour finir, cet alternateur va élever la tension du courant pour permettre le transport dans des lignes à hautes tensions. L’eau, après avoir été turbinée, rejoint la rivière.

Un mètre cube d’eau qui tombe de 450 mètres de haut produit une énergie d’environ 1kwh.

Les autres aménagements hydrauliques

  • L’hydroélectricité, au fil de l’eau

Ce type de barrage produit en temps réel de l’énergie en fonction du débit de l’eau, il ne la retient pas. Ces barrages sont situés sur de grand fleuves ou de grandes rivières à fort débit.

  • Les Stations de Transferts d’Energie par Pompage (STEP)

Une STEP est composée de deux bassins, un en amont et l’autre en aval. Aux heures de faibles consommation (là ou l’électricité est la moins chère), l’eau du bassin inférieur est pompée et remontée dans la retenue supérieure. Aux heures de forte consommation, l’eau du bassin amont est turbinée et recueillie dans la retenue en aval, produisant ainsi de l’électricité. C’est un moyen de stocker de l’énergie.

  • L’usine marémotrice

L’usine utilise le mouvement de la marée pour reproduire le dénivelé nécessaire à la production d’énergie. L’énergie produite est régulière et prévisible.